jeudi 21 juillet 2011

That's just the way its gonna' have to be.

You're the one I follow
Follow to the middle
Middle of the shadows
Far away from all the sorrows

You're the one I follow
Follow all the way oh
Way into the darkness,
Where the sun is shining yellow

mercredi 20 juillet 2011

mardi 19 juillet 2011

Comment construire des moments d'éternité ?


Ça prend peu pour rendre le concept fascinant
Ça prend tout pour rendre le moment éternel
Entre les deux, il y a un peu de toi, un peu de moi
Un peu de nous, pour compléter l'espace

Un espace où se regarder est comme découvrir un ciel étoilé:
Intriguant, fascinant et envoûtant.
Un espace où les heures défilent comme des étoiles filantes trop pressées.
Un espace qui chante le charme d 'un frisson libre.
Où respirer en tandem est apaisant.

Dire que ça ne prend qu'un "nous", aussi complice que le vinaigre balsamique et l'huile d'olives, pour rendre cette histoire savoureuse.

Un tsunami de curiosité pour tuer la monotonie;
Un tourbillon de passions aussi colorés qu'un videoclip des années 80;
Un soupçon de folies aussi frais et sucré qu'une crème glacée en plein été.

Ensuite, il n'y a plus trop de questions à se poser. Que des réponse évidentes.

Parce que l'éternité est là, dans le moment présent.
Celui que l'on partage, celui que l'on habite.

Une réponse brève et franche à cette question ?

Bien, un moment d'éternité ça ne se construit pas. Ne se prévoit surtout pas.
Ça arrive, ça se vit, se ressent et ça implose par en-dedans.
Puis ça créer une constellation de magie et une brise de nostalgie.
On est donc jamais aussi heureux que lorsqu'on n'avait pas prévu l'être.






For Smokers Eyes ONLY


Tous les clips que j'ai vu de Tom Vek à ce jour me font capoter.
Celui-ci est réalisé par Saam Farahmand et Tom Lindsay.



Mon autre coup de coeur va au clip qui m'a fait découvrir la formation;
Un clip qui laisse perplexe à la première écoute;

A CHORE
Réalisé par Ollie Evans



lundi 18 juillet 2011

** BLOWN MINDED **



Titre / Artiste

Bolton Wanderer / Planningtorock
German Studies / The Breeders
Tricky Tricky / Röyksopp
Mindkilla / Gang Gang Dance
Jilted Lovers / The Naked And Famous
Futuristic Casket / Phantogram
Milkman / EMA
The Height of Summer / The Knife
The Words That Maketh Murder / PJ Harvey
Stilness is The Move / Dirty Projectors
Blown Minded / Young Galaxy
Sadness is a blessing / Lykke Li

samedi 16 juillet 2011

Curación - The Playlist

Toujours en convalescence.
Mais de moins en moins souffrante.
Mon bras gauche s'est remis à danser activement et ma main droite à gigoter.
Mes jambes sont follement heureuses de retrouver de la musique pour danser.


Mon ami Benjamin "Bigarré" Robinson m'a donc fait une playlist regroupant des artistes que j'adore (Cults, FM Belfast, Uberko, Bikini, Crystal Fighter, Crystal Castle, Alex Gopher, MSTRKRFT, Ladytron, ...)  pour souligner le retour de la Geneviève qui peut danser !

-- - MERCI MON AMI ---

Cette playlist est parfaite

PARFAITE !!!!

jeudi 14 juillet 2011

FEQ 2011 - Jour 6

THE BLUE SEEDS


Crédit photo: Festival d'été de Québec
La formation montréalaise avait la belle tâche d'ouvrir cette soirée au Parc de la Francophonie avant Martha Wainwright et Marianne Faithfull. Depuis le temps que j'entends parler d'eux et suite à deux tentatives manqués de les voir en spectacle, j'étais très réceptive et enthousiaste de pouvoir enfin les découvrir.

La formation a vu le jour en 2004 grâce l'auteur-compositeur François Dufault qui est maintenant accompagné de 6 autres musiciens: Jean-Sébastien Brault-Labbé (drums, back vocals), Martin Farmer (basse), Amélie Laflamme (voix, piano, melodica), Roger Miron (guitare) et Eric Rathé (clavier). 

Ils nous ont offert des pièces de leur plus récent album "Belt of Venus" paru cette année ainsi que sur leur album éponyme paru en 2008. 

Mon feedback personnel ?

J'ai adoré ! Sérieux, c'est clairement de la musique que je me procurerais en format vinyle afin de pouvoir l'écouter les lumières tamisées, à la lueur de quelques chandelles, en dégustant du bon porto. Leur rock atmosphérique et leur folk/alternatif rentre au poste.



MARTHA WAINWRIGHT


Crédit photo: Festival d'été de Québec


Martha. Enfin !

Elle s'est présentée sur scène, avec son charme, sa sincérité et sa guitare. Elle s'est promenée dans l'ensemble de son répertoire à mon plus grand plaisir, ne couvrant toutefois pas le répertoire d'Edith Piaf qu'elle présente en spectacle depuis un an ou deux. ( Je n'en ai pas été déçue pour autant!)

On pouvait s'attendre à quelques références à sa mère Kate McGarrigle qui est décédée il y a un an et demie et qui demeure un symbole, un repère important dans sa vie.

Elle nous a donc interprété de manière intense une chanson que sa mère avait écrite pour une pièce de théâtre et qui n'avait jamais chanté en public. C'était un moment fort en émotion. Mes premières larmes ont alors coulées sur mes joues et se sont effacées grâce au vent qui commençait à nous caresser tendrement. Suite à cette chanson, Martha a invité sa tante Anna à la joindre au piano pour interpréter deux pièces des soeur McGarrigle : "Cheminant à la ville" et "Entre la jeunesse et la sagesse".

On aura eu droit à de nouvelles pièces de son répertoire, sans réussir à savoir le titre de ces futurs petits bijoux. Puis, la sublime "This Life" extraite de son album éponyme en 2005, m'aura donné la chair de poule. Faut dire que j'étais grandement réceptive à recevoir les texte de Wainwright. C'est une des raison pour laquelle je l'aime tant. Ses textes pleins de sincérité et d'émotions pures, pas du mâché, juste du vrai, du "RAW".

This, This life is boring

This, This life right now is snoring
But that's all right
That's okay
It's still worth living

When it is not
I got the gun for my head
And I want to break free instead
But I could never pull the trigger
I get too scared
So I stand up instead
I go wild

Puis, LE RAPPEL, LA chanson que j'aurais été vraiment déçue de ne pas entendre. LA chanson qui m'a fait découvrir et aimer profondément l'artiste (Merci Emma !), LA chanson qui a partagé des moments de colère dans ma vie, LA chanson où il fait bon de hurler à tue-tête en pleurant .. jusqu'à en perdre le souffle s'il le faut: "Oh you bloody mother fucking asshole !!".


Clairement un moment fort de ma soirée !
Entre moi et moi (et Martha) !

...
I will not pretend
I will not put on a smile
I will not say I'm all right for you
When all I wanted was to be good
To do everything in truth

I will not pretend
I will not put on a smile
I will not say I'm all right for you
For you, whoever you are
....



MARIANNE FAITHFULL


Crédit photo: Festival d'été de Québec
D'entrée de jeu, je dois vous avouer que je ne connaissais que très peu cette dame au parcours hallucinant. Une des femmes ayant une liste de collaborateurs les plus exhaustives que j'aie vu à ce jour. 

C'est mon amie Sophie Laforest qui m'avait fortement suggéré de ne pas manquer sa performance, alors qu'elle l'avait vu au Festival de Jazz de Montréal, le 4 juillet dernier. Elle m'avait alors partagé une chanson que Marianne a écrit avec Mick Jagger (ex-conjoint) et qui est devenu l'hymne de ma convalescence, ou plutôt de la douleur associée à mon réveil de l'opération : "Sister Morphine".

J'ai encore pleuré. Elle était belle et vraie ... avec sa cigarette à la main.

Je ne sais pas si c'est seulement moi, mais un doublé Wainwright/Faithfull, ça se vit avec les trippes, ça s'vit par en-dedans, ça se vit doucement et intensément à la fois. Elle sont parvenues toutes deux à nous renverser avec leurs chansons qui ont du vécu et que dire de leurs paroles parfois poétiques, parfois crues. Ceux qui n'était pas dans cet état d'esprit, ont quitté les lieux ... pour aller capter (j'imagine!) une énergie peut-être plus festive ailleurs. C'est bien ainsi. 


In my case ... I WAS MEANT TO BE THERE ! 
(Même si je me mordais un peu les doigts de manquer Afrocubism à la Place d'Youville)

En parlant de la foule, elle était d'un respect irréprochable.. à ma plus grande joie ! C'Était un respect mutuel, une rencontre où la dame en profitait pour remercier chaudement et sincèrement les festivaliers après chaque interprétation. Touchant !

Généreuse et attachante, Faithfull prenait le temps avant chaque chanson de nous les présenter, me permettant ainsi de prendre plusieurs notes. Je vous donc un topo (de ce que j'ai pu capter à tous le moins).
  • Why Did We Have To Part, écrite avec Laurent Voulzy
  • The Stations, cover de la formation The Gutter Twins 
  • Marianne Faithfull nous a expliqué rapidement que la chanson There's a Ghost de Nick Cave, se nommait initialement "The Disapear" et que suite à de nombreux voyages son regard sur la souffrance dans le monde et sur la souffrance elle-même l'a poussé a lui donné le titre que la chanson a aujourd'hui. 
  •  The Crane Wife, chanson de la formation The Decemberist reprise avec une touche de Buddy Holly
  • Prussian Blue écrite avec David Courts, en nous parlant du même coup du temps où elle habitait à Paris.
  • Back in Baby's Arms, chanson enregistrée à New Orleans
  • Going Back, écrite par Carol King and Gerry Goffin
  • Love Song écrite par Lesley Duncan, suivi de la chanson "Send Me Back Home"
On entre ensuite dans un bloc musical intense qui donnait des frissons avec:
"Broken English" où la foule atteignait le sommet de son appéciation. C'était beau à voir que cette foule ravie, dansant sur les solos de guitares et de sax;
"As Tears Go By qu'elle a popularisé avant les Stones et qui a lancé sa carrière;
"Working Class Hero" de John Lennon qui prenait tous son sens à travers sa voix et son ressenti;
Puis enfin enfin "Incarceration of a Flower Child" écrite par Roger Waters .. et il y avait l'âme de Pink FLoyd dans cette chanson .. c'est certain ! 
Elle conclue le spectacle sur Ballad of Lucy Jordan puis Strange Weather que Tom Waits a écrite pour elle.


Définitivement, une soirée chargée d'émotions et inoubliable!

Jour 5 - FEQ 2011

MARK BERUBE  & THE PATRIOTIC FEW




J'avais vu Mark Berube & The Patriotic Few le 10 février dernier au Cercle, dans une ambiance intime, un verre de vin à la main. Lors de leur passage à Québec, à ce moment, j'avais été charmé par la voix du chanteur, les mélodies envoûtantes, les harmonies vocales et la sincérité que cette musique dégage (piano, violoncelle, basse & batterie).  Je m'étais alors procurée, sans hésitation, leur plus récent album "June in Siberia" sur lequel on retrouve d'intéressantes collaborations avec, entre autre, Emiliy Loizeau et Dan Mangan (de bons amis à Mark!). 

La formation a très bien livré la marchandise, devant une foule qui a semblé charmé de découvrir cette formation et a donné le ton à cette soirée qui s'annoncait 100% folk.  Quoique ... !

(J'ai toutefois préféré mon expérience au Cercle alors que la salle offrait davantage de proximité et d'intimité avec l'univers élaboré par M. Bérubé.)




DAWES




Les gars nous proviennent directement de la Californie. Les deux frères Taylor et Griffin Goldsmith sont respectivement aux voix/guitares et à la batterie et sont accompagnés de deux autres membres. Ils donnent dans un folk-rock avec de fortes influences country. Très bonne performance s'inscrivant parfaitement dans l'ambiance de la soirée.

Clin d'oeil particulier au drummer qui avait des mimiques de la mort qui m'ont bien fait sourire et à sa voix (puisqu'il a chanté une chanson) qui me rapellait tellement Born Ruffians (Mmmm!).

Voici un extrait video que je trouve assez représentatif de ce qu'ils parviennent à nous offrir LIVE ...




M. WARD




Comment ne pas être ébloui par cet homme de renommée internationale sur la scène folk, de Portland (Oregon), qui roule sa bosse depuis 1999?

On le connait comme un grand mélodiste, pour sa voix qui renverse, et pour  son immense talent de compositeur. On le sait aussi impliqué dans deux "side projects": She & Him (avec Zoey Deschanel) et Monster of Folk (avec Jim James de My Morning Jacket et les gars de Bright Eyes).

M. Ward nous aura donc interprété plusieurs chansons de son dernier album "Hold Time" paru en 2009. Je pense entre autre à "Hold Time",  "Fisher of Men", "Never Had Nobody Like You" (chanson sur laquelle Zoey Descanel contribue normalement), "Rave on" (chanson écrite en 1958 par Sonny West, Bill Tilghman et Norman Petty, puis popularisé par Buddy Holly)  et "To Save Me" sur laquelle les 2 frères Goldsmith ont rejoint la scène le temps d'une chanson.

Sinon, on a eu droit, en ouverture à "Poison cup" et "Right in the Head", extraites de son album "Post-War" et "Four Hours in Washington" de l'album "Transistor Radio".

Sinon, voici les autres chansons qui ont contribué à cette soirée parfaitement folk-rock(abily/n'roll):
Post War, Howlin', Fahey, Chinese Translation, Requiem, Magic Trick, Whole Lotta Losing, Sad Sad Song, Helicopter et Big Boat (presque toutes extraites de l'album Post-War) pour clore le spectacle.

J'ai été solidement charmé par les chansons "Sad Sad Song" et "Helicopter" qui figurent sur l'album "Transfiguration of Vincent", un de mes préférés. D'ailleurs, les envolées de guitares sur Helicopter étaient à en couper le souffle!

Rappel 1: Roll Over Beethoven

Rappel 2: Shake Your Money Maker
On aura tous été séduit par le dernier rappel , alors que la batteuse nous dévoilait sa voix étonnante, donnant ainsi un ton littéralement rockabiliy à la pièce.

Je me permet de partager avec vous le video qui a été réalisé par "Living The Live Life " puisque je n'arrive pas à télécharger le mien. Je vous invite d'ailleurs à lire ses rétroactions sur le spectacle.



Seul bémol, plusieurs problèmes techniques au niveau de la sono semblent avoir dérangé les gars lors de la soirée.



mardi 12 juillet 2011

Uncensored Version

Jour 4 - FEQ 2011

Wanda Jackson @ Place d'Youville

La reine du rockabilly était à la Place d'Youville dimanche dernier à 18:30. Ça faisait un bout que je prévoyais être à ce spectacle pour voir de mes yeux cette dame. Mais, comme je dois être accompagné à chaque spectacle (lire protégé des mouvements de la foule), j'ai imaginé Wanda .... et juste ça, m'a fait sourire!

Voici un extrait de Wanda Jackson quelques jours auparavant au Festival de Jazz à Montréal.


Cage The Elephant @ Les Plaines d'Abraham 

Comme je suis restreinte dans mes déplacements, l'utilisation de mon vélo n'est donc plus l'option idéale. Déçue donc d'avoir manqué Cage The Elephant, qui donne dans un rock frais et jeune. À lire les différentes critiques sur la blogosphère, semble-t-il que le public a eu droit à une performance du tonerre du début à la fin.

Si vous êtes curieux, allez jetez un oeil aux blogues suivants qui en font une bonne couverture.
Blogueuse officielle du FEQ 2011 - Marie- Eve - La Musicographe

Girl Talk @ Les Plaines d'Abraham 

Qu'on se le tienne pour dit, ceux qui étaient à l'Impérial en 2009, ont le souvenir d'une prestation enlevante, d'une salle comble enflammée, trempée de bonheur à trop danser ! OUF ! On s'en souvient, c'est gravé dans nos mémoire ... et c'est unanime. Une soirée intense et inoubliable. (Voir mon billet à ce sujet, ainsi que celui de BURP dont j'avais bien aimé la couverture.)

Tout ça pour dire, que je me demandais drôlement comment cette énergie allait se transposer sur les Plaines.

Girl Talk, fidèle à son habitude, s'est donc présenté sur scène avec une table, deux portables, et son énergie démente. Quelques secondes plus tard, une quarantaine de personnes envahissait le stage pour donner le ton au party et insuffler une énergie festive à la foule présente.


J'assistais à ce spectacle en direct de la colline que l'on retrouve à l'arrière des Plaines, question de ne pas me faire bousculer et de pouvoir danser librement. Quelques amis m'accompagnait à ce spectacle dont mon ami Benjamin (Les Bigarrés) .. et croyez-le ou non, mais il s'agissait de notre premier spectacle ensemble après 4 ans d'amitié et près de 6 mois à animer Les Bigarrés ensemble. C't'ait un moment chargé de joie et de bonheur. On a fait lever le party en arrière nous autre. On dansait sans lendemain. Lorsque la pluie s'est jointe à la partie et que le ciel s'est mis à nous colorier de merveileuses lignes blanches sur ce tableau noir, je pense que j'aurais pu jouir. Danser sous la pluie, au son d'un DJ électrisant avec autant de lumières provenant autant de la scène que du ciel. Sublime !

La foule en avant semblait toutefois, selon ce qui était présenté sur les écrans, beaucoup moins en feu que ce à quoi on aurait pu s'attendre. Girl Talk aura clairement livré la marchandise selon moi ... mais rien avoir avec le show de 2009 à l'Impérial. Je persiste à croire que l'intensité d'un show se mesure autant à la performance de l'artiste, qu'à la qualité de la foule venu apprécier le spectacle. C'est un cercle vicieux je dirais même. Puis un show en plein air et n show en salle .. pas la même affaire !

Bref, la finale sur Imagine de Lennon sous une pluie de confettis et un filet d'humidité aura clôturé à merveille ce spectacle. J'étais heureuse. Ça ne se mesurait même pas sur une échelle de 1 à 10 !

The Black Keys @ Les Plaines d'Abraham

Ah ben la !!!!

J'étais loin d'être la seule à attendre avec impatience cette prestation. Mon amour pour Dan Auerbach et The Black Keys remonte à 2007 lorsque je les ai découvert avec l'album "Magic Potion" paru en 2006. Suivirent à ma grande joie "Attack & Release" et "Brothers" l'an dernier. En 2009, Dan Auerbach a aussi sorti un album en projet solo "Keep it Hid" qui s'est d'ailleurs fait une place dans mon top 15 des meilleurs albums de l'année. Même chose pour "Brothers" en 2010. Vous comprenez donc l'effervescence qui m'habitait face à ce spectacle.

Entre mes nombreux gémissements dûs à ce son sale et luxurieux à souhait, je ne cessais d'être surprise par la qualité sonore et la prestation que ces 2 gars parviennent à nous offrir. Être flabbergasté ! Voilà l'utilisation appropriée de ce terme !


Les envolées de guitares, la voix, le drum qui rentre au poste, du rock/blues ressenti .. celui qui te pogne din trippe. MIAM.

Lorsque j'ai entendu "Everlasting Light" mon coeur s'est émoustillé sauvagement. Auront suivies les excellentes et parfaites " Next Girl', "Chop and Change, "Howlin' for you", "Tighten Up" (au grand plaisir de la foule) et "She's long gone" ... (la toune de ma soeur!).

Semble-t-il que 2 musiciens se sont joints à Dan Auerbach et Patrick Carney sur scène à un certain moment. Je n'ai presque pas vu la différence faut croire, car je n'ai jamais remarqué ! Seulement pour dire à quel point le son qu'ils arrivent à faire à eux deux est dominant et poignant !

Ils ont auront conclu leur set sur I GOT MINE extraite de "Attack & Release" sur une intensité telle que le public ne pouvait qu'en redemander.


Ils sont revenus, à notre plus grand plaisir, interprété "Sinister Kid" et conclure avec "Your Touch". C'est donc sur ses paroles qui ont failli me faire exploser mon clitoris que le spectacle s'est terminé:

What I want, you got it
So much
I'm crazy for
your touch

Well I'll be good
Like i should
Waiting is such
Misery, I need
your touch

Oh lordy lordy
I got excited now
Please rush
I need
your touch




samedi 9 juillet 2011

Jour 2 - FEQ 2011

AN HORSE@ L'IMPÉRIAL DE QUÉBEC

C'est la deuxième fois que je les vois en spectacle (la première fois, il y a 2 ans en ouverture de Tegan & Sara) et je fais mon coming out: JE N'AIME PAS ÇA. 

Donc, malgré une bonne performance de la part de la formation, je n'ai pas accroché (du tout!).


WHO ARE YOU@ L'IMPÉRIAL DE QUÉBEC

Formation de Québec que je suis attentivement depuis mon arrivée dans la capitale, sois 2008. J'ai toujours aimé les ambiances qu'ils arrivent à créer, leur rock planant & leurs chansons tellement mélodieuses.


Ils nous ont offert une belle prestation, se promenant du rock planant aux chansons plus dégourdies. Hier en écoutant l'émission "C'est dans le sac" (CKRL 89,1FM), je semblais comprendre que le guitariste Simon Pedneault en serait peut-être à ses dernières heures avec la formation .... raison de plus qui me motivait de ne pas manquer ce spectacle !


CUT COPY @ L'IMPÉRIAL DE QUÉBEC

Voilà la formation australienne pour qui tout le monde s'était déplacée ! Ils donnent dans l'électro frais et estival à souhait. Les amoureux de Cut Copy, la plupart à tous le moins, ont eu le coup de foudre lors de la sortie de leur album "In Ghost Colours"sortie en 2008. Cut Copy venait donc nous présenter, les meilleurs succès de cet album, ainsi que leurs pièces apparaissant sur leur nouvel album "Zonoscope (2011).

Les gars ont ouvert en force avec la chanson "Feel The Love" au  plus grand plaisir de la foule. Auront suivi, dans le désordre, plusieurs autres succès de leur premier album: "Lights & Music", "Hearts on Fire" et "Eternity One Night Only". On aura aussi eu droit aux pièces "Corner of the Sky", "Take Me Over", "Alisa" et "Need you Now" extraites de Zonoscope. Pour les autres chansons, bien ça me sort de la mémoire .. désolée !

Du haut de la mezzanine où je m'étais exilée pour ne pas me faire accrocher par personne, je savourais avec plaisir cette foule dégourdie et amoureuse. Une foule heureuse était au rendez-vous. Quel spectacle que de prendre un recul et de regarder d'une autre perspective ce spectacle. Les lumières, les gens qui dansaient de tout coeur ... pour une fois, vu que j'y suis obligée, j'apprécierai ce recul, cette nouvelle perspective. Mais je ne peux vous promettre que je ne me retrouverai pas dans mon élément naturel l'an prochain. Le front stage et moi ... c'est une histoire d'amour éternelle j'cré bin !

Voici donc un petit moment de magie capté lors de la chanson "Lights & Music" !



CLAASS @ LE CERCLE

Ils ont débuté la soirée sur un ton assez dark. La voix grave de Jordan Dare aidant ! C'était pas le son de CLAASS du nouvel EP "Smile at the Void" ... c'était leur son d'avant j'imagine (car ouin, je viens tout juste de découvrir la formation il y a quelques temps.)

Mais c'est avec grande joie qu'à mi-chemin du spectacle, le rythme déchaîné de CLAASS, tel que je le ai découvert est apparu.  Du haut de la mezzanine où j'avais assez d'espace pour danser et chanter, sans me faire accrocher par personne, j'ai irrité fortement mes cordes vocales lorsqu'ils ont interprété "TENSION". Ils ont fait plusieurs chansons du EP, mais ma préféré aura conclu le spectacle (avant rappel) ... SAME SOUND ! Cette chanson a une histoire pour moi. Elle est intense ! Je l'aime ! Je la dévore ... tout comme l'histoire qui est associée !


LE RAPPEL !

Il fallait voir Alex Ortiz .. sti qu'y'était en feu. À le voir monter sur les speakers jusqu'à ce rendre à la mezzanine. Avoir été plus en forme, j"pense j'l'aurais frenché ....

Voici donc un extrait de la chanson interprétée en rappel, juste après avoir sauté du haut des hauts-parleurs et juste avant être descendu dans la foule avec une cymbale.

INTENSE & PARFAIT !

video

EZECKIEL

Il aura fermé le dancefloor de main de maître avec son DJ Set de la mort !
Rien à ajouter ! 
Les basses fréquences étaient au rendez-vous à ma plus grande joie !
Parfait pour terminer cette intense soirée !

Jamie XX - Beat For


C't'enfant là je l'aime bin bin gros.
Il sera à Osheaga sur la scène du PicNic Electronik 
Dimanche le 31 juillet (18:30 à 20:00)



jeudi 7 juillet 2011

Mes recommandations pour le FEQ 2011.

Le Festival d'été de Québec est depuis 2008 un événement que je m'approprie, que j'aime, que je fréquente abusivement, que je promeus .... un événement diversifié et éclatant de beauté.

Cette année, je vivrai pour la première fois, un FEQ en mode ralenti. Pas de front stage, pas de danse folle au milieu de la foule, pas d'énervement, pas 6 shows par soir. OUF !

Voici tout de même, la programmation initiale que je m'étais prévue. 
On verra comment ça se traduira tout ça ;)

Je vous souhaite un FEQ plein de folies, doublement fou, profitez-en pour moi !

FESTIVAL D'ÉTÉ DE QUÉBEC
ÉDITION 2011

7 JUILLET 
Impérial de Québec
Waaves
Duchess Says

Show de fin de soirée dès 23h au Cercle
Miracle Fortress
Why Alex, Why? 

8 JUILLET
2 scènes ont attirés mon attention
(C'est donc les amis que je suivrai puisque ce sont mes gardes du corps ) 
Plaines d'Abraham
Joseph Arthur
Stephen Marley
Ben Harper

Impérial de Québec
An Horse
Who Are You
Cut Copy

Show de fin de soirée dès 23h au Cercle
CLAASS (dont je vous ai parlé à deux reprises sur ce blogue et que j'aime inconditionnellement)
Ezeckiel

9 JUILLET 
Place D'Youville
Novalima (18h30)


Impérial de Québec
Emilie Clepper
The Low Anthem

Spectacle déambulantoire
Le fils d'Adrien Danse (15h)

Sinon mention spéciale pour un spectacle qui se déroulera dans le cadre du FESTIVAL OFF 
Cette fois, si vous désirez terminer votre soirée, je vous conseille fortement un détour par le complexe la méduse dès 23h30 où il y aura le lancement d'album de Pax Kingz.

10 JUILLET 
Place d'Youville
WANDA JACKSON (la reine du rockabilly)

Plaines d'Abraham
Cage The Elephant
Girl Talk
The Black Keys


Show de fin de soirée dès 23h au Cercle
Bloodshot Bill
Buddy McNeil and The Magic Mirrors

11 JUILLET 
Impérial de Québec (où je serai douleur ou pas)

Mark Bérubé & The Patriotic Few
Dawes
M. Ward

Place D'Youville
Afrodizz (19:30)
Hypnotic Brass Ensemble (21:30)

12 JUILLET

Le Pigeonnier ( Scène Molson Dry - ma scène préférée.. enfin !)
The Blue Seeds
Martha Wainwright
Marianne Faithfull
(qui interprétera, j'en suis convaincue, la chanson thème de ma convalescence - "sister morphine") 

Place D'Youville
AFROCUBISM (21:30)
(pour les amoureux de musique afro-cubaine et de Buena Vista Social Club) 

13 JUILLET 
Le Pigeonnier ( Scène Molson Dry - ma scène préférée)
Melissa Auf Der Maur - 20:15 

Place D'Youville
Gaetan Roussel (ex- Louise Attaque) - 21:30 

14 JUILLET 
Impérial de Québec
Plants & Animals
Karkwa


Show de fin de soirée dès 23h au Cercle
Young Galaxy
Jewish Deli 

15 JUILLET 
Théâtre du conservatoire d'art dramatique de Québec
L'orchestre d'hommes-orchestres - The New Crackle Sisters (21:30)
ou 
Impérial de Québec
Shad
Buck 65

16 JUILLET
C'est le soir de Metallica !
Comme j'ai déjà vécu KISS au FEQ et que j'avais été vraiment impressionnée, c'est le genre de show que j'aimerais ne pas manquer.

Mais si je suis trop souffrante, je me ramasserai probablement à l'Impérial pour voir Hannah Georgas et Keren Ann qiui vient de sortir un nouvel album (moins quétaine que ces précédents disons!) 

17 JUILLET - MA SOIRÉE COUP DE COEUR

Le Pigeonnier ( Scène Molson Dry - ma scène préférée)
GALAXIE
MALAJUBE
DEATH FROM ABOVE 1979

et on transfert rapidement à l'Impérial ensuite ....
Princess & Execkiel
Creature
MSTRKRFT

BOOOOOOOOOOOOOOM ! 
S'il vou plaît.... faite que je sois en forme pour CETTE soirée !!!!!!

Un p'tit bijou de Ted Newsome


Voici le videoclip de la chanson "Warpaint" de la formation du même nom 
dont je vous ai parlé, à au moins 5 reprises, sur son blogue.

Un petit bijou réalisé par Ted Newsome.

mercredi 6 juillet 2011

Être émue !!!

Mes onze collègues de bureau viennent de débarquer à la maison, puisque je suis toujours en convalescence, pour me partager leurs voeux de prompt rétablissement. De voir tous ces collègues se déplacer, je vous jure, c'est émouvant sans bon sens. Voilà clairement le médicament le plus efficace que j'ai depuis mon accident : l'amour et l'énergie des gens autour de moi.

Merci de votre généreuse présence, merci pour les fleurs qui garderont intactes le souvenir que j'ai de votre passage et merci d'avoir partager mon heure de dîner . Merci encore pour les sushis Roger ! et pour les bonbons Benjamin ; ) 




PHOTO DE LA RÉ*CRÉATIVE

Puis moi, je file me coucher à l'instant en savourant du regard mes fleurs et en laissant la pluie me transporter dans mon sommeil.

lundi 4 juillet 2011

Cadeau de jardin.

Merci à ma précieuse amie Mme Machin Chouette de me divertir 
dans mes moments de solitudes et de guérison à la maison.

Clairement, mon bonbon audiovisuel de la journée.


YOU & ME



Je vous ai déjà parlé de la formation montréalaise CLAASS qui résulte de l'union des talents de deux des membres fondateurs de We Are Wolves, Alexander Ortiz et Vincent Levesque, avec ceux du réalisateur de musique éléctronique Jordan Dare. Ils seront au Cercle à Québec le 8 juillet prochain dans le cadre du Festival d'été de Québec.

J'ai acheté l'album sans hésiter sur Bandcamp et je ne cesse de l'écouter en boucle depuis. Les chansons "Tensions" et "SAME SOUND" demeurent mes chouchous.



You and me, we are alike
....

You and me, we are the night
....

Give me your hand and I’ll give you my name
The dark cold might have did the
SAME SAME SOUND

samedi 2 juillet 2011

ÊTRE.

Imaginez que vous vous donnez soudain le droit d'être heureux. 
Oui, imaginez une seconde que vous n'êtes plus l'otage de vos peurs, que vous acceptez les vertiges de vos contradictions. 
Imaginez que vos désirs gouvernent désormais votre existence, que vous avez réappris à jouer, à vous couler dans l'instant présent. 
Imaginez que vous savez tout à coup être léger sans jamais être frivole. 
Imaginez que vous êtes résolument libre, que vous avez rompu avec le rôle asphyxiant que vous croyiez devoir vous imposer en société. Vous avez quitté toute crainte d'être jugé. 
Imaginez que votre besoin de faire vivre tous les personnages imprévisibles qui sommeillent en vous soit en fin à l'ordre du jour. 
Imaginez que votre capacité d'émerveillement, soit intacte, qu'un appétit tout neuf, virulent, éveille en vous mille désirs engourdis et autant d'espérances inassouvies. 
Imaginez que vous allez devenir assez sage pour enfin être imprudent. 
Imaginez que la traversée de vos gouffres ne vous inspire plus que de la joie.

Extrait du livre "Le Zubial"
ALEXANDRE JARDIN 
 

Broken Collarbone

Mon ami Benjamin (Les Bigarrés), après avoir appris mon accident, m'a manifesté sa présence et son soutien, en me préparant, entre autre, une liste de lecture pour apaiser mes maux. Merci !


Sommeil difficile / Matin lent

Depuis mon accident (dont je vous parlerai dès que j'aurai la chance de me concentrer davantage), je blogue moins, mange moins et dors moins... tout ça à cause de la douleur. Voici donc la musique qui partage mon matin depuis 6ham ce matin (heure à laquelle mon corps se réveille naturellement pour réclamer sa dose de morphine). Il s'agit de la formation Big Spider's Back.